Recherche sur le blog

jeudi 18 avril 2013

[Test] HP Envy x2

Nous avons reçu une nouvelle machine avec laquelle nous avons pu nous amuser : il s’agit du HP Envy x2, qui est un hybride tablette-netbook, équipé d’un processeur Intel Atom Z2760 Dual Core (avec Hyper-Threading), cadencé à 1,8 ghz, un écran BrightView IPS de 11,6 pouces avec une définition de 1366x768, ce qui permet l’affichage des fenêtres dans leur intégralité contrairement à certains netbooks, un disque SSD de type eMMC de 64 go, et 2 Go de mémoire LPDDR2 @ 533 mhz. Côté connectivité et réseau, on ne retrouve pas de ports USB 3.0 malheureusement, par contre les technologies NFC (partage par simple contact), Wi-Fi (a/b/g/n) et Bluetooth, sont de la partie.

hp_envy_x2

Nous n’allons pas vraiment rentrer dans des détails trop techniques comme le font certains sites, donc exit les graphiques trop compliqués et l’analyse des couleurs de l’écran par l’intermédiaire d’une sonde. Le but ici est de vous faire partager nos impressions lors des différentes utilisations.

L’ergonomie est basique, car on ne retrouve pas de port réseau RJ45 ni de ports USB 3.0. Sur la tablette, un lecteur de cartes microSD est présent, ce qui permet d’augmenter l’espace de stockage. Une prise casque est également présente, mais nous n’avons rien testé au niveau de l’audio.

Nous avons été enchantés par la finition de l’engin. Pas de matières “glossy” sur la coque ni sur le dock. Quel miracle, il ne faudra nettoyer que l’écran ! Le clavier est agréable et assez silencieux, et le touchpad est suffisamment grand, même si pour le configurer, nous avons préféré employer une souris. Cependant, nous avons été déçus par le mécanisme et le bouton pour retirer la tablette du dock, qui ne nous ont pas semblés aussi solides que ça, contrairement à ce que disent d’autres sites de test.

En ce qui concerne l’écran, il semble être de bonne facture. Il est suffisamment lumineux pour nos collègues, et il permet d’afficher un nombre correct de données à l’écran (dalle en 1366x768). Il est donc adapté pour l’utilisation de nos logiciels. C’est pour nous un critère important.

Là où le bas blesse, c’est qu’il se limite à la bureautique, puisque son processeur, un simple Intel Atom Z2760, ne permet pas de faire de folies, et son chipset graphique Intel ne brille pas par ses performances. Il reste pourtant très réactif (sauf pour l’installation de mises à jour Windows) grâce au SSD eMMC et fluide dans les applications de type Métro. Mais ne comptez pas sur lui pour des traitements vidéo ou des traitements d’image en masse, donc il faudra se limiter aux applications qui ne demandent pas trop de calculs à votre processeur (par exemple, des applications client/serveur qui rapatrient des données à distance). N’espérez pas non plus jouer à des jeux plus aboutis que Angry Birds, ce serait vraiment vous torturer pour rien.

Nous avions été attirés surtout par son autonomie intéressante, puisqu’on a pu lire qu’il pouvait rester éveillé 7h selon les activités pratiquées (en mode tablette) et jusqu’à 14 heures avec le dock connecté. Il n’en est rien puisque nous avons visiblement reçu un modèle défectueux : la batterie du dock, pourtant chargée à 100%, perd jusqu’à 50 % d’autonomie après une matinée sans être sollicitée (le dock étant connecté à la tablette, elle-même éteinte) ! La batterie de la tablette semblait bien s’en sortir en revanche.

Autre petit bémol : le bouton d’allumage. Encore un défaut sur le modèle que nous avons reçu puisqu’il faut s’y reprendre à plusieurs reprises pour allumer la bête (parfois jusqu’à cinq ou six fois). Nous n’avons vraiment pas compris comment cela était possible… Etant donné ces problèmes, nous avons demandé à faire un échange standard.

Ce modèle conçu par HP se rapproche donc plus du Samsung Ativ Smart PC ou de l’Iconia W510 d’Acer. Un manque de performances notable qui le limite à la bureautique pure et dure, mais une autonomie qui relance le débat. Dans une gamme différente, le Lenovo Twist (13”) s’en sort mieux car il propose une configuration relativement plus puissante, pour un prix pas tellement plus élevé. Le seul hic, c’est son autonomie qui lui permet de tenir 3h30 à 4h, contrairement à la machine dont nous venons de parler. Dans un style qui se rapproche plus de l’HP Envy X2, Asus veut nous vendre du rêve avec son hybride Transformer Book TX300, qui sera aussi livré avec un dock équipé d’une batterie. De quoi allier puissance et autonomie honnête. Il reste à voir si les tests confirment nos attentes.

Aucun commentaire: