Recherche sur le blog

jeudi 18 avril 2013

[Test] Lenovo Twist

“Test” est un bien grand mot. En effet, comme vous aurez pu le remarquer, nous n’effectuons pas réellement de benchmarks approfondis, nous ne vous bombardons pas de graphiques extraordinairement compliqués mais qui ne vous serviront peut-être pas (tout le monde n’est pas “geek” comme nous le sommes), nous ne rentrons pas dans les détails techniques comme la fidélité des couleurs de l’écran. Non, nous tenons simplement à partager une expérience avec vous, chers lecteurs, bien que je ne serais pas contre d’avoir à mes côtés des rédacteurs qui seraient prêts à rédiger des billets plus complets… Aujourd’hui, nous mettons “à l’honneur” le Lenovo Twist S230u équipé d’un Intel Core i5-3317U (1,7 à 2,6 ghz), de 4 Go de mémoire DDR3 @ 1333 mhz, d’un disque dur de 500 go accompagné d’un SSD de 24 go utilisé pour le cache, de 2 ports USB 3.0, du Bluetooth 4.0, du Wi-Fi 802.11b/g/n, d’une webcam et d’un lecteur de cartes. Cette fois, un port RJ45 est présent.

twist

En terme de finitions, rien n’a vraiment changé dans le design des Lenovo ThinkPad (Cher IBM, nous n’oublierons pas que tu en es à l’origine !). On retrouve toujours le touchpad, dont la taille nous parait un peu petite, mais aussi le fameux trackpad, fidèle au poste. Dommage pour le bord inférieur en noir laqué, comme si l’écran en entier n’était pas assez salissant comme cela. Enfin bon, la matière rugueuse de la coque remonte le niveau., c’est déjà ça.

Nous nous sommes amusés à faire pivoter l’écran, bien entendu. Attention, celui-ci n’est pas détachable. Le mécanisme, quant à lui, semble solide. Aucun signe de faiblesse après quelques manipulations dans tous les sens. Le principe est plutôt convaincant puisque il permet de rapidement tourner l’écran, ce qui peut s’avérer pratique dans une réunion. Oubliez les projecteurs qui se connectent par le biais de câbles VGA : on ne retrouve que du Display Port qui fait office d’unique sortie vidéo.

L’écran est brillant et ça se voit. Lors de l’installation, cela a été légèrement dérangeant, puisque nous étions dos à la fenêtre pour la réaliser. Il est aussi très salissant, mais pour un écran tactile, ce n’est pas vraiment un scoop. Pour information, il est équipé d’une dalle IPS, qui offre des angles de vision ouverts.

Les performances sont au rendez-vous, grâce à son processeur qui lui permet d’encaisser plus que des simples logiciels de bureautique, mais il est également plus réactif qu’un ordinateur équipé d’un simple disque dur. En effet, ici, nous retrouvons un disque SSD de 24 Go qui permet d’exploiter la technologie ExpressCache. Côté graphique, c’est déjà mieux que le HP Envy x2 puisqu’ici, on retrouve un chipset Intel HD 4000. A noter qu’il existe des configurations plus puissantes (Core i7, SSD uniquement, …).

Windows 8 se porte comme un charme sur ce genre d’appareil. Le démarrage est rapide, pas autant qu’avec un SSD, mais suffisant pour ne pas s’énerver pendant l’installation des mises à jour, qui prennent un temps facilement négligeable. La navigation parmi les tuiles est fluide, rien à redire là-dessus. Nous n’avons malheureusement pas testé le mode portrait pour voir comment se comportait la machine lors de la transition.

Honnêtement, il s’agit d’un ordinateur vraiment intéressant, même si son autonomie déçoit. Bien sûr, avec un tel équipement, on s’attendait à ne pas atteindre des heures et des heures d’utilisation. Pourtant, en se limitant à certaines activités, il est possible de tenir 3h30, et jusqu’à 4 heures, dans le meilleur des cas. Autre petit bémol : son poids qui peut en rebuter certains, puisqu’il pèse 1,56 Kg, ce qui n’est pas forcément idéal lorsqu’on doit le porter constamment. Il n’en reste pas moins un très bon ordinateur, clairement destiné à un usage professionnel.

Aucun commentaire: