Recherche sur le blog

dimanche 22 décembre 2013

[Info] Joyeuses fêtes de fin d’année

Vous vous en doutez, je risque d’être peu présent en cette fin d’année 2013. Nous nous retrouverons donc l’année prochaine avec de nouveaux articles, dont un récapitulatif (non-exhaustif bien sûr) de tout ce qui vous / nous a marqué !

joyeusesfeestje

De très bonnes fêtes de fin d’année à tous !

[Actualités] Winamp n’est pas encore mort !

Alors qu’il était annoncé sur le site internet que tous les services liés à Winamp ainsi que l’ensemble des pages web seraient indisponibles après la journée du 20 décembre 2013, force est de constater que les négociations sont toujours en cours… D’après AOL, le logiciel ne suscitait plus un assez grand intérêt auprès des utilisateurs puisque d’après eux il ne comptait qu’un petit million d’utilisateurs à travers le monde. Quant au streaming, l’arrivée de multiples concurrents n’a visiblement pas aidé à tracer l’avenir de Shoutcast.

winamp

Seulement voilà, les utilisateurs n’ont pas voulu l’entendre de cette oreille. Ils ont tout d’abord demander à ce que le logiciel ne soit pas abandonné via une pétition en ligne. Ils ont également demandé à ce que Winamp passe en licence Open Source, ce qui pourrait avoir très peu de chances d’arriver. Pas forcément sourd, AOL a semble-t-il envisagé de le revendre. Des rumeurs ont ainsi circulé, comme quoi Microsoft serait un potentiel acquéreur (alimentées par TechCrunch, mais sans grande certitude).

Winamp, c’est tout de même seize ans d’histoire. En avril 1997, Justin Frankel, Dmitry Boldyrev et Gianluca Rubinacci, de chez Nullsoft, diffusent la toute première version sur la toile. C’est avec son design particulier qu’il a marqué les esprits. Mais ce qu’on retiendra surtout, c’est qu’il permettait de lire différents un tas de fichiers audio. En 1999, la société AOL rachetait Nullsoft pour 80 millions de dollars. La société revendiquait quelques 25 millions d’utilisateur en 2000. Depuis, des tas de services de streaming ont vu le jour : Spotify, Deezer, et même Xbox Music du côté de Microsoft. Et le nombre d’utilisateurs de Winamp n’a fait que chuter au fur et à mesure.

winamp11

Pourtant, il s’agit là d’un lecteur multimédia qui est adapté à toutes les situations, même si on peut préférer VLC pour la lecture de vidéos. De plus, il est évolutif, grâce à son système de plugins qui viennent rajouter différentes fonctionnalités. Personnellement, je n’ai jamais su lui trouver un remplaçant qui pouvait faire tout ce qu’il fait, avec une interface aussi fournie.

Pour “l’occasion”, Nullsoft a tout de même publié ce que l’on pourrait qualifier de dernière version à l’heure actuelle. Il s’agit de la version 5.666, que vous devriez retrouver sur une multitude de sites, qui se seront empressés de l’archiver vite fait, bien fait. Notez qu’il est toujours possible de la télécharger sur le site officiel puisqu’il est encore en ligne. Les développeurs de plugins, quant à eux, continuent dans leur lancée, puisqu’ils proposent également de nouvelles mises à jour (Time Restore, JTFE).

Pour information, Neowin a interrogé l’un des membres de l’équipe de Winamp via Twitter, malheureusement ce dernier ne sait rien de plus mais pense que quelque chose (de bon) se trame. Les internautes qui croient encore en Winamp sont donc dans l’expectative d’une annonce positive.

Sources

Clubic / King of Geek / Neowin

vendredi 20 décembre 2013

[Jeux vidéo] Suggestions de la communauté

En cette fin d’année 2013, les moyens de communication se sont développés d’une manière folle. Et les joueurs comptent bien se faire entendre pour cette nouvelle génération de consoles. Un certain Ryan McCaffrey a eu une bonne idée : il a tout d’abord créé un site où les internautes pouvaient envoyer leurs commentaires à propos des fonctionnalités et des bugs présents sur la Xbox One. Remarqué par Microsoft et submergé de commentaires, il a entrepris de développer une version plus complète de son site en créant également des sections dédiées à la Playstation 4 et à la Wii U.

playerfeedback

En plus de permettre aux gens d’émettre leurs idées, le site reprendra l’historique des différentes mises à jour disponibles pour chacune des consoles. Visiblement, tout n’a pas encore été complété – par exemple les patches de la PS4 ne sont pas encore repris – mais on s’attend à voir plus d’informations au fur et à mesure. On ne peut que saluer l’idée, car on peut espérer à l’avenir que cela fasse bouger les constructeurs.

Le lien : Playerfeedback.net

[Système] Mise à jour bloquée à l’étape 3 sur Vista

Eh non ! Windows Vista n’est pas encore mort. Certains utilisent toujours des PC qui exécutent ce système d’exploitation. Et malgré le fait qu’il ait reçu une tonne de mises à jour correctives, cela ne l’empêche pas de présenter encore des problèmes avec les mises à jour récentes. En effet, lorsque vous installez des mises à jour et que vous redémarrez ensuite, il arrive que Windows se bloque à l’étape 3 sur 3 et redémarre en boucle. Pour réparer cela, il va vous falloir un DVD du système ou bien les outils de réparation sur une clé USB (WinRE) ou gravés sur un CD, afin d’avoir accès à une invite de commandes. Les quelques liens ci-dessous peuvent vous aider à accomplir cette tâche :

Une fois l’ISO récupéré, il faudra démarrer dessus (une configuration du BIOS peut s’avérer nécessaire). Vous pouvez également faire en sorte d’avoir accès au menu de démarrage (ex : via F12 ; tout dépend du modèle de votre PC) et de choisir le bon périphérique pour le démarrage.

Lorsque l’utilitaire est démarré, vous pouvez avoir accès à une invite de commandes. Le lecteur en cours s’appelle “X”, mais vous pouvez exécuter des commandes sur les fichiers se trouvant sur votre partition principale (par défaut, C:\). Il va falloir supprimer un fichier dans notre cas.

Le fichier en question est “pending.xml” et se trouve dans “C:\Windows\winsxs”.

  • Dans l’invite, utilisez “attrib –s –r” sur le fichier pour enlever la protection.
  • Utilisez la commande “del” sur ce fichier.
  • Réessayez la même commande pour vérifier que le fichier n’existe plus.
  • Redémarrez la machine en mode normal.
  • L’étape 3 sur 3 s’effectue puis vous pouvez ouvrir votre session.

Et voilà, un souci en moins !

mercredi 18 décembre 2013

[Utilitaires] ImgBurn

Vous le savez très bien : graver ou copier un disque sur Windows sans un logiciel adéquat est une tâche un peu compliquée si l’on veut se servir des outils intégrés au système d’exploitation. Il existe des solutions complètes comme CDBurnerXP : celui-ci permet de créer des compilations audio ou simplement des disques contenant des fichiers, en offrant une interface conviviale avec notamment du glisser-déposer. Cependant, nous allons mettre en avant le logiciel ImgBurn de Lightning UK!, qui propose une interface réduite à son plus simple appareil.

imgburn

Il s’agit d’un freeware proposant 5 modes de copie :

  • Ecriture d’une image vers un CD/DVD/BR.
  • Création d’une image sur disque depuis un CD/DVD/BR.
  • Création d’une compilation sur base de fichiers sélectionnés.
  • Création d’un fichier image sur base de fichiers sélectionnés.
  • Vérification des disques gravés pour voir s’ils sont lisibles à 100%.

Il gère plusieurs types d’images : BIN, CCD, CDI, CUE, DI, DVD, GI, IMG, ISO, MDS, NRG and PDI. Il peut aussi créer des DVD vidéo sur base d’un dossier “VIDEO_TS” fourni, ou créer des disques audio, même si son interface est un peu plus complexe. Il propose des fonctionnalités telles que Automatic Write Speed, et permet de gérer une file d’attente lorsqu’on grave un ensemble d’images. Léger mais pourtant complet, il se rapproche fortement d’UltraISO ; il ne lui manque plus que de proposer l’émulation.

La dernière mise à jour remonte à juin 2013, espérons que ce logiciel continue à être mis à jour, au moins histoire d’assurer sa compatibilité avec les futurs système d’exploitation et les prochains graveurs. Il ne vous reste plus qu’à le tester en le téléchargeant sur le site web officiel.