Recherche sur le blog

vendredi 5 décembre 2014

[WD20] Découverte de la préversion

Windev 20 est désormais disponible en préversion. Il s’agit donc d’une version de tests qui n’est pas destinée à déployer des applications en production. Elle est distribuée dans le but de découvrir les nouvelles fonctionnalités présentées dans les brochures et lors du Tour de France Technique. C’est aussi un moyen pour les utilisateurs de déceler les bugs et de transmettre des informations utiles aux développeurs de PC SOFT. On retrouve sur le site web les 3 éditeurs en téléchargement, à savoir Windev, Webdev et Windev Mobile. L’installateur fourni permet d’installer soit la version 32 bits, soit 64 bits. Notez que le cours d’autoformation n’est pas encore disponible, ni les interfaces des langages externes.

Lorsqu’on lance Windev, la première chose que l’on constate c’est que l’interface n’a pas vraiment changé. On retrouve toujours le bandeau ainsi l’explorateur de projets sur la droite en mode avancé. On notera tout de même la refonte de l’assistant de création et ouverture de projet qui propose une ergonomie plus poussée. Il affiche uniquement les 4 options de base « Créer un projet », « Ouvrir un projet », « Ouvrir un exemple » et « Cours d’autoformation ». Le fait de cliquer sur un élément agrandit alors la fenêtre – avec une jolie petite animation – en proposant davantage d’options comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.


Pour mieux percevoir les changements, il est intéressant de mettre côte-à-côte l’assistant des deux dernières versions de l’AGL. On peut voir ici une volonté de moderniser le tout. Ce look bien plus sobre s'est bien éloigné du design très coloré de la version 12 et de ses plages ensoleillées. L'excentricité fait de plus en plus place à quelque chose de plus soigné et de plus sérieux. On ne peut que féliciter ce choix.
  

Créons maintenant un nouveau projet pour découvrir les nouveautés de l’éditeur de fenêtres tout d’abord. L’assistant ne change pas. Cependant on peut voir l’arrivée de 2 nouveaux gabarits : Activ Fox, qui propose un mélange de couleurs orange, gris et bleu, ainsi que Activ Android 5, qui lui propose un ensemble de nuances turquoise.
  
L’éditeur de fenêtres
      
L’une des premières nouveautés, c’est le déplacement et le redimensionnement des groupes de champs. Dans l’exemple qui suit, nous avons créé deux boutons qui sont positionnés l’un au dessus de l’autre. Si vous les sélectionnez et que vous maintenez la touche CTRL tout en redimensionnant l’un des deux champs, vous constaterez que l’agrandissement est automatiquement effectué sur chacun d’entre eux. Le comportement est différent quand on sélectionne deux champs de type différent : lorsque le premier est redimensionné, le second est poussé dans la direction choisie.
     

Autre changement : l’onglet « Alignement » du bandeau propose de nouvelles options pour positionner vos champs ou vos groupes de champs. Par exemple, il est possible de positionner un champ le plus en haut possible puis le plus à gauche, tout en tenant compte des éléments déjà présents dans la fenêtre. Idem pour étendre un champ en largeur ou en hauteur : une chose est certaine, cela va rendre l’alignement des champs bien plus intuitif. 


Une autre nouveauté majeure concerne la navigation entre les champs avec la touche « TAB » (tabulation).  Si vous avez la flemme de définir l’ordre des champs dans votre fenêtre, surtout si celle-ci en possède un tas, vous pouvez demander à ce que l’ordre soit calculé automatiquement en fonction de la position des champs. Il s’agit d’une case à cocher dans l’option « Navigation » de l’onglet « Fenêtre ». Cependant on s’en doute l’ordre ne sera pas toujours celui qu’on souhaite, dans ce cas il faudra repasser en mode manuel.
   
  
On peut constater quelques petits bugs dans les nouveaux gabarits. Par exemple, lorsque vous activez les fonctionnalités d’onglets MDI dynamiques, un bouton « + » apparait à droite des onglets (si vous permettez l’ajout). L’image de ce bouton est répétée à l’infini tant que ce bouton n’est pas collé au bord droit du champ. Ce cas a été constaté sur le gabarit Activ Android 5. Ce n’est pas tellement gênant en soi mais autant le signaler tout de suite.
    
Les améliorations de l’interface
    
On pourra constater un petit changement graphique dans l’éditeur de code. Rien de bien exceptionnel, cela dit. Mais ce dont il faut parler c’est des éléments détachables de l’éditeur. Lorsqu’une fenêtre, une requête ou un bout de code est ouvert, il est désormais possible de l’afficher sous forme de fenêtre, à l’image des onglets détachables. Pour cela maintenez le clic gauche enfoncé et déplacez l’élément souhaité, comme sur l’image ci-dessous. Relâchez le clic et une fenêtre apparaitra. Vous pouvez dès lors l’ancrer comme toutes les autres fenêtres, la déplacer sur l’un de vos autres écrans ou bien tout simplement la réintégrer en la déplaçant dans la zone principale de l’éditeur. Petit souci rencontré : lorsque tous les éléments détachés sont replacés au sein de la fenêtre principale de Windev, il arrive que ce dernier soit minimisé.
      
 
A première vue pas d’amélioration au niveau de l’éditeur du système d’aide. Pire encore, certains bugs ne semblent pas avoir été résolus. Par exemple, les styles de la liste déroulante apparaissent toujours en double ou en triple, la plupart du temps. Le choix du style entraine encore des drôles de comportement : « texte normal » fait apparaitre le texte en 18. Autre problème : il est parfois impossible de renommer une page d’aide ou un livret directement depuis l’arborescence. On ne sait pour quelle raison la touche F2 ou « Renommer » n’active parfois pas la saisie comme il le faudrait. Il faut alors passer par les propriétés… Espérons que tout ça soit résolu dans la release finale.
     

Finalement l’interface globale a reçu peu d’améliorations réellement visibles. Il reste par ailleurs ou trois petits bugs qui étaient déjà présents dans la version 19. Cette nouvelle édition de Windev apporte surtout son lot de nouveaux champs et de nouvelles fonctions, mais également le support des nouvelles technologies (telles que Windows 10, iOS 8, Android 5, et les standards Web récents). Il y a bien sûr des choses sur lesquelles nous reviendrons, comme le debugger, le champ Carte, le MVC, les fonctions SSH, et bien plus encore.

Aucun commentaire: