Recherche sur le blog

mardi 25 février 2014

[Jeux vidéo] Call of Duty 4 MW “Erreur Fatale”

Depuis un petit temps, il semblerait qu’il soit impossible de lancer le jeu Call of Duty 4 Modern Warfare sur certaines PS3. En cherchant quelques minutes, ce serait lié à la connexion aux serveurs du jeu, du moins c’est ce que l’on peut penser en voyant la solution.

cod4

Celle-ci consiste à bloquer l’adresse web suivante dans votre routeur internet :

cod4mw-ps3update.charlieoscardelta.com (64.124.14.63).

Sur le routeur de Belgacom, la procédure est plutôt simple à réaliser :

  1. Connexion en administrateur sur la page du routeur à l’aide de l’adresse suivante : http://192.168.1.1/index.cgi?user_name=admin&password=XXXXXX.
  2. Sur les versions récentes du firmware, le paramètre “password” est le numéro de série (serial number) de la Bbox2. Sur les anciens, il faut essayer “BGCVDSL2”.
  3. Cliquer sur “Advanced Settings”.
  4. Cliquer sur “Firewall”.
  5. Dans l’onglet “Website Restrictions”, cliquer sur le petit bouton “New” pour ajouter une règle.
  6. Dans le champ “Restricted Website”, il faut saisir l’adresse ci-dessus.
  7. Dans la liste déroulante “Local Host”, on peut choisir la PS3 si on la voit, sinon on peut choisir “Any” pour empêcher l’accès depuis n’importe quelle machine du réseau.
  8. L’option “Schedule” doit rester à “Always” pour que la règle soit appliquée à n’importe quel moment.
  9. Cliquer sur “OK” pour enregistrer la règle.
  10. La Bbox2 indique qu’elle est en train de résoudre l’adresse pour vérifier son existence et certainement pour sauvegarder l’IP de celle-ci.
  11. Cliquer sur “Refresh” pour voir apparaitre le résultat.
  12. Cliquer sur “OK” pour enregistrer définitivement les règles.

Vous disposez également d’une autre option : déconnecter la Playstation d’internet avant de lancer le jeu puis réactiver la connexion réseau pour jouer en ligne, mais ça ne dépanne pas réellement et ça oblige à déconnecter / reconnecter physiquement le câble (ou le Wi-Fi !).

En cherchant sur internet, on s’aperçoit que beaucoup sont confrontés à cette erreur fatale. On pourrait en effet croire, à tort, que le jeu est corrompu alors qu’il n’en est rien. Du coup, n’effectuez pas inutilement une désinstallation ni une suppression de vos sauvegardes puisque le problème ne vient pas de là…

Sources

PS3 Community

vendredi 21 février 2014

[Utilitaires] Compatibilité avec Windows 8/8.1

Lorsqu’on lance la migration d’un système à l’autre, on ne pense pas toujours à vérifier que les applications qu’on utilise seront compatibles ou non. Du coup, on se retrouve parfois avec l’un ou l’autre logiciel qui refuse de démarrer ou qui provoque des erreurs incompréhensibles.

On se demande alors : “mais comment aurais-je pu savoir que cela n’allait pas fonctionner ?” Hé bien c’est plutôt facile : Microsoft propose sur son site une base de données appelée “Compatibility Center” dans laquelle on peut chercher après un programme. Il suffit de saisir un nom de produit, de cliquer sur “Rechercher” et le tour est joué.

Les résultats s’affichent sous forme de liste, avec trois colonnes : la première reprend le nom du produit, les suivantes reprennent le statut de compatibilité avec Windows 8.1 (x86) et 8.1 RT (la version ARM). Lorsqu’on clique sur un élément, on obtient une description détaillée et on peut également consulter le statut pour Windows 7, via une liste déroulante.

Bref, vous voilà avertis…

Le lien : http://www.microsoft.com/en-us/windows/compatibility/CompatCenter/

[Utilitaires] Classic Shell

Vous connaissiez sans doute déjà Start8, développé par Stardock, qui permet de retrouver un menu démarrer sur Windows 8. L’inconvénient, c’est qu’il est payant. Du coup, en cherchant une alternative sérieuse, on tombe sur Classic Shell. Ce logiciel va vous permettre non seulement de retrouver un menu démarrer personnalisable, mais aussi un explorateur Windows à l’ancienne. Il fonctionne aussi bien sur Windows 7 que 8 ou 8.1.

ClassicShell

Dans les options de Classic Shell, vous pouvez choisir entre plusieurs thèmes de menu démarrer : le classique, qui est en fait le bon vieux menu que l’on retrouve sur Windows 98 notamment, ou le menu à deux colonnes – transparent ou non. Choisissez également les éléments à faire apparaitre ou non.

L’icône du menu est un coquillage par défaut, mais celle-ci peut être modifiée. Si vous avez envie de rester dans le style “7”, c’est évidemment possible. Un tutorial est disponible sur les forums du logiciel, dans lequel vous trouverez plusieurs sets d’icônes à télécharger.

Pour télécharger cet utilitaire, rendez-vous sur le site de l’éditeur : Classicshell.net

mardi 18 février 2014

[Astuces] Raccourcis clavier Windows 8

Vous venez tout juste de débarquer dans Windows 8 et vous ne savez pas trop bien comment utiliser cette toute nouvelle interface. Sachez qu’il existe un tas de raccourcis clavier très intéressants pour par exemple revenir au bureau plus rapidement, minimiser les fenêtres, afficher l’explorateur, etc. Voici ceux que j’utilise le plus lorsque j’ai la chance d’utiliser un PC équipé du dernier système de Microsoft.

  • Windows : en utilisant cette touche seule, vous basculez entre le bureau et l’écran d’accueil.
  • Windows + E : afficher l’explorateur Windows.
  • Windows + D : retourner sur le bureau (desktop).
  • Windows + C : afficher la barre des charmes (l’équivalent de déplacer sa souris dans le coin inférieur/supérieur droit puis d’effectuer un geste vers le haut/bas).
  • Windows + R : l’équivalent de “menu démarrer – exécuter” dans Win7. En anglais, c’est le raccourci pour la commande “run”.
  • Windows + X : afficher le menu système (“power-user”) en bas à gauche. Celui-ci propose un accès direct au panneau de configuration, à une invite de commandes, à l’explorateur, à la gestion de l’ordinateur, etc. Sur Windows 8.1, il permet également d’arrêter ou de redémarrer la machine plus rapidement.
  • Windows + Tab : basculez entre les applications.
  • Windows + F : permet d’effectuer rapidement une recherche [“find files”] dans les fichiers uniquement (variantes : voir plus bas).
  • Windows + P : basculez entre les différents modes d’affichage, dans le cas où vous connectez un téléviseur ou un projecteur.
  • Alt + Tab : basculez entre les applications (interface plus classique).

Lorsque vous utilisez la commande “Exécuter” (Win+R), il peut y avoir des applications que vous souhaitez lancer sans avoir à créer de raccourci. Par exemple, il m’arrive de lancer un bloc-notes, mais aussi d’accéder à la gestion des disques ou aux services. J’évite parfois quelques clics !

  • cmd : lance une invite de commandes (pas forcément en mode admin.)
  • notepad : lance le bloc-notes intégré au système d’exploitation.
  • msconfig : gestion des programmes au démarrage.
  • services.msc : gestion des services qui se lancent au démarrage.
  • diskmgmt.msc : gestion des disques et volumes (GUI).
  • devmgmt.msc : accès au gestionnaire des périphériques.
  • certmgr.msc : accès au gestionnaire de certificats.

Les précédents raccourcis fonctionnent bien sûr dans Windows 7. Microsoft en introduit des nouveaux.

  • Windows + I : ouvrir l’icône “Paramètres”.
  • Windows + K : ouvrir l’icône “Périphériques”.
  • Windows + Q : effectuer une recherche dans l’application en cours si pris en charge (ou partout).
  • Windows + S : rechercher dans Windows et sur le web.

A lire également : Raccourcis clavier.

vendredi 14 février 2014

[Divers] Un Lenovo X121e démonté, ça donne ceci

Nous avons dû démonter un Lenovo X121e pour remplacer la dalle LCD. Une fois arrivés dans les dernières étapes du manuel de maintenance (que l’on peut télécharger sur internet), nous nous sommes rendus compte que désosser entièrement la bête n’était pas vraiment nécessaire. Mais au moins, ça donne une idée de la manière dont c’est construit. Et surtout, on apprend à démonter, tout ça dans la bonne humeur.

Avant de tout remettre en place :

IMG_20131028_105633

Après :

IMG_20131028_115939

Aucun démontage supplémentaire n’a du être effectué par la suite ; tout a fonctionné du premier coup ! Ce qui est certain, c’est que c’est un très bon exercice et que ça développe la patience. Parce que oui, il en faut un minimum…

lundi 3 février 2014

[WD19] Problèmes avec le module “WDInst”

Lors d’une conversion d’un projet “Service Windows” de la version 17 à la 19, nous avons été confrontés à un problème plutôt gênant. Après plusieurs recompilations, nous avons recommencé quelques fois la procédure d’installation sans toucher à la configuration existante afin d’essayer de les résoudre. Voici la liste des “bugs” rencontrés lors des différentes tentatives. Nous n’avions pas encore eu ce type d’erreur dans nos projets d’applications classiques, pourtant eux aussi convertis depuis une version précédente.

GetLastError() a renvoyé 87

Nous sommes donc repartis sur un installateur de type “autonome”, au format “archive auto-extractible”. Nous avons essayé plusieurs créations, aussi bien au format de compression 7z que ZIP. Au moment d’installer le service sur une machine exécutant Windows Server 2008 R2, l’installateur a affiché l’erreur suivante : “getLastError a renvoyé 87”. L’installation s’arrête en indiquant que le service est installé, cependant nous avons constaté qu’il manquait le framework ! Le fichier auto-extractible pesait à peine 12 mo au format 7z.

Pour résoudre ce problème :

  • Supprimez le ou les fichiers “.WDF” du répertoire du projet.
  • Réinitialisez la configuration en supprimant le dossier PROJET.CPL.
  • Créez l’installation au format ZIP.

Nous n’avons plus obtenu l’erreur par la suite lors de nouvelles tentatives d’installation sur la machine cible. De plus, nous avons pu constater que le fichier pesait alors 26 mo au format 7z et jusqu’à 34 mo au format ZIP.

Impossible d’écrire dans le fichier “(…)\ReplicSyncro.wx”

Autre erreur plutôt bizarre, qui apparaissait alternativement : “impossible d’écrire dans le fichier “ReplicSyncro.wx”. Le chemin d’accès spécifié est introuvable”. Alors que la réplication est désactivée dans le projet (rien n’a été défini dans l’éditeur de réplications), notre installateur tente pourtant d’écrire dans un fichier qui n’existe pas. Nous n’avons pas inclus les utilitaires “ReplicSyncro” ni “ReplicEdit”.

Pour résoudre le problème, nous avons effectué la même opération : supprimez les fichiers de configuration de la procédure d’installation (ceux qui portent l’extension .WDF) puis essayez de créer un nouvel installateur.

Impossible de créer le répertoire “<>>”

Après avoir résolu tous les problèmes précédents, nous avons eu un dernier message d’erreur lors de l’installation. Celui-ci semble provenir du fait que les fichiers soient compressés au format 7z. Aucune explication n’a encore été obtenue de la part de PC SOFT.

Pour résoudre ce problème :

  • Supprimez le ou les fichiers “.WDF” du répertoire du projet.
  • Réinitialisez éventuellement la configuration en supprimant le dossier .CPL.
  • Créez l’installateur en utilisant le format ZIP et non pas au format 7z.

Lorsque nous avons effectué cette opération, l’installation a été effectuée avec succès sur le poste client. Il semblerait donc qu’il y ait un problème à ce niveau, du moins lorsqu’on repart d’un projet converti. Nous n’avons pas testé en repartant de zéro.

Exception “Erreur création archive auto-extractible”

Cette exception a été levée lorsque nous avons tenté de créer un installateur de type différent. En effet, à la fin de l’assistant de création, vous avez le loisir de choisir la manière dont vous souhaitez générer le ou les fichiers (ex : “répertoire unique”, “archive auto-extractible”, etc.

Après avoir généré le groupe “_FRAMEWORK”, WinDev s’est planté à chaque tentative en affichant un message d’erreur. Pour résoudre ce problème, nous avons simplement supprimé le fichier “.WDF” ce qui nous a permis de créer proprement l’installateur.

Pour la prochaine mise à jour ?

Nous en avons profité pour signaler ces problèmes au support technique, et même si nous avons trouvé une solution “temporaire” pour les régler, nous espérons que cela pourra sera corrigé par un patch.

Mise à jour du 14/2/2014 : certains problèmes liés à l’installateur devraient avoir été corrigés dans la version 190040g. Si ce n’est pas le cas, le support invite bien sûr à le signaler par e-mail ou même sur les forums.