Recherche sur le blog

samedi 4 avril 2015

[Preview] Premiers pas sous Windows 10

J'ai enfin décidé de partir à la découverte de la Technical Preview de Windows 10. Je me suis donc inscrit au programme Windows Insider et je me suis empressé de télécharger le dernier fichier ISO en date, à savoir celui de la build 10041 (x86). Pour l'installer et l'exécuter, j'ai choisi d'utiliser Oracle Virtual Box qui est une solution gratuite et légère pour créer des machines virtuelles. Installez le logiciel et téléchargez également le pack d'extensions pour l'activation de l'amorçage PXE, de Direct 3D et le support de l'USB 2.0 EHCI. Nous l'installerons plus tard sur le système invité car cela peut parfois poser quelques problèmes.

Avant toute chose, vous devez vous rendre dans le BIOS de votre ordinateur et activer la technologie de virtualisation (AMD-V ou Intel VT-x), sinon lors du lancement du processus d'installation vous obtiendrez une superbe erreur totalement incompréhensible.

Création d'une VM

Vous allez voir, c'est très facile à réaliser ! Créez une machine dans Virtual Box en cliquant sur le bouton "Nouvelle". Suivez les étapes à l'écran et définissez les paramètres lors du passage en revue des différentes étapes. Vous pouvez vous inspirer des valeurs suivantes :
  • Nom : à votre guise.
  • Cible : Windows 10 32 bits.
  • Mémoire vive : indiquez la quantité de mémoire à utiliser par le système invité. Attention de ne pas définir cette valeur trop haut par rapport aux ressources disponibles sur votre machine.
  • Créer un disque dur virtuel.
  • Type VDI de taille fixe.
  • 50 Go suffiront pour l'espace.
Lorsque le disque est créé, vous pouvez définir d'autres paramètres. Sélectionnez la machine virtuelle fraichement créée, ensuite cliquez sur le bouton "Configuration". Voici les paramètres utilisés pour les différents tests repris dans cet article : 
  •  Onglet "Système" 
    • Ordre d'amorçage : désactiver "Disquette".
    • Accélération : VT-x, pagination imbriquée, PAE/NX.
    • Carte mère : activation EFI, Chipset PIIX3.
    • Processeur : à configurer en fonction du nombre de cœurs présents sur votre machine. Dans mon cas j'ai mis 2, même si je dispose de plus de ressources sur ma machine de test.
  • Onglet "Affichage"
    • Vidéo : mémoire à 256 Mo (minimum recommandé = 128).
    • Nombre d'écrans : 1.
    • Accélération : 2D + 3D.
    • Bureau/Capture : désactivés.
Cliquez sur OK pour valider les modifications. Le résumé s'affiche alors dans la partie droite de la fenêtre principale de Virtual Box. Si vous démarrez la machine virtuelle maintenant, vous n'obtiendrez rien de très convaincant. Nous allons voir ce qu'il faut faire à partir de maintenant...

Monter l'ISO pour l'installation

La prochaine étape consiste à démarrer sur l'image de Windows 10 que vous venez de télécharger sur Windows Insider. Placez cette image dans le dossier de votre choix afin de la retrouver aisément. Dans Virtual Box, positionnez-vous sur la machine virtuelle puis cliquez sur "Configuration". Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "Stockage" puis sur la ligne [vide] sous la mention "Contrôleur IDE". A droite, cliquez sur la petite icône pour ouvrir un menu déroulant qui vous permet de choisir un fichier ISO à monter. Sélectionnez l'image, ensuite démarrez la machine virtuelle.

Lors du démarrage, vous devriez voir apparaitre la mention "Press a key to boot on CD or DVD...". Si ce n'est pas le cas, vérifiez l'ordre d'amorçage dans l'onglet "Système" et assurez-vous de bien avoir sélectionné l'image dans l'onglet "Stockage" pour le contrôleur IDE. Si c'est le cas vous devriez voir également dans le résumé le nom du fichier choisi.

Lancer l'installation de Windows 10

Windows charge les fichiers puis affiche le sélecteur de langues. Jusqu'à présent aucun changement par rapport à l'installation de la version 8 du système d'exploitation. Sélectionnez la langue "Français" et "Belgique" pour le pays, puis cliquez sur "Suivant".


Cliquez sur le bouton "Installer maintenant". Les choses sérieuses peuvent enfin commencer ! L'écran suivant vous propose soit de mettre à niveau, soit d'installer de manière personnalisée. C'est cette deuxième option que l'on choisit, car elle nous permet de choisir le disque sur lequel installer. Dans notre cas, il n'y a aucune partition allouée. Cliquez immédiatement sur "Suivant". 


L'installation commence ; la copie des fichiers peut prendre un certain temps. Une fois terminée, vous serez invités à redémarrer la machine. Toujours aucune différence par rapport à l'installation de Windows 8. C'est toujours aussi simple et intuitif.


La machine virtuelle redémarre alors ; le processus d'installation termine donc d'initialiser les différents pilotes. Ensuite, il est nécessaire d'effectuer la configuration de base. Sur le premier écran, nous choisissons la méthode dite "rapide". Nous utilisons donc les paramètres par défaut pour les couleurs, ainsi que pour les options de mise à jour, d'ergonomie, etc.

Création d'un compte, affichage du bureau

Ensuite, il faudra créer votre compte. Si vous n'avez pas branché de câble réseau, l'installateur devrait vous proposer de générer un compte local. Cependant, si vous êtes connectés à internet, Windows vous proposera d'utiliser votre compte Microsoft. Ce n'est pas obligatoire : cliquez sur "Connexion" à droite puis "Connecter mon compte ultérieurement".


Saisissez les informations relatives au compte - nom d'utilisateur, mot de passe, et indication. Confirmez la création / connexion ; comme sur Windows 8, il faut un certain temps avant que le bureau soit prêt. Le système d'exploitation configure les applications du Store et différents points avant que vous ne puissiez utiliser l'ordinateur. Après quelques secondes - voire minutes - on voit apparaitre le fameux nouveau bureau !


Nous pouvons constater un tout nouveau look pour les icônes, type "flat design". Cela peut paraitre bizarre à première vue mais on s'y habitue assez rapidement. On retrouve également une barre de recherche dans la barre de tâches, à côté du bouton du menu démarrer. A droite de celle-ci, un tout nouveau bouton fait son apparition : il permet d'accéder aux tâches ouvertes mais aussi de créer d'autres bureaux. Longtemps absente du système, cette fonctionnalité ravira les utilisateurs qui passaient par des solutions tierces pour générer des bureaux virtuels.


Windows propose désormais un centre de notifications qui s'affiche sous forme de barre latérale.Il regroupe de nombreux raccourcis sous forme de tuile afin de gérer l'activation/désactivation du mode avion, du Wi-Fi ou bien du mode tablette. Il affiche aussi toutes les notifications émises par les logiciels, comme on peut le constater dans la capture d'écran ci-dessus. L'utilisateur peut alors interagir avec celles-ci ; on peut cliquer pour accéder à l'application en question, ou effacer un élément (ou tous) de la liste.


S'il y a bien une chose que les utilisateurs attendaient, c'est le retour du menu Démarrer. Absent de Windows 8 et 8.1, il refait surface en proposant un sacré lifting. A gauche, on retrouve la liste des applications fréquemment utilisées, ainsi qu'un raccourci vers l'explorateur de fichiers, les documents ou bien les paramètres du PC. Dans le coin inférieur gauche, on peut afficher la liste de toutes les applications installées. Enfin sur la droite, on retrouve le système de tuiles qui avait été introduit avec l'écran d'accueil, un bouton d'extinction/redémarrage, et un basculer en plein écran.

Et après ?

J'ai voulu commencer plutôt doucement car malgré tout, le système semble plutôt instable dans certaines conditions ; j'ai, après quelques essais infructueux, su passer à la build 10049 qui inclut le projet Spartan, nouveau navigateur web de Microsoft, censé remplacer Internet Explorer 11 à terme. Bien sûr toutes ces expériences ne sauraient être reprises dans un seul et unique article. C'est pourquoi je compte écrire davantage de billets pour expliquer les nouveautés phare du nouveau système d'exploitation Windows 10. Revenez dans quelques jours pour d'autres nouveautés !

Aucun commentaire: