Recherche sur le blog

jeudi 30 avril 2015

[Sécurité] CryptoLocker est toujours d'actualité

Il y a quelques jours nos collègues de Computerland ont transmis un petit message pour nous mettre en garde par rapport au ransomware CryptoLocker, qui circule de plus en plus sur internet. Celui-ci peut être transmis par e-mail via une pièce jointe infectée : l'utilisateur qui la télécharge va alors déclencher l'installation du logiciel malveillant ; les données sur l'ordinateur sont alors chiffrées et un message s'affiche demandant à l'utilisateur de payer une certaine somme, généralement en bitcoin (nouvelle monnaie virtuelle), afin d'obtenir la clé de décryptage. Attention que CryptoLocker chiffre également les sauvegardes et les lecteurs réseau auxquels l’utilisateur a accès.

Les antivirus sont régulièrement mis à jour mais de nombreuses variantes de Cryptolocker existent. C'est pourquoi malgré la protection logicielle il est important d'être très vigilent. En entreprise les conséquences peuvent vite être désastreuses. Pour éviter au maximum une infection de ce type, voici les recommandations qui nous ont été transmises : 
  • Sensibiliser les utilisateurs aux risques en rappelant les bonnes pratiques de prévention concernant l’utilisation de son pc et plus particulièrement de la messagerie.
  • Vérifier et externaliser les backups. En effet, en cas d’infection, la seule manière d’éviter le paiement aux pirates d’une rançon est la restauration des fichiers non cryptés en remplaçant les fichiers cryptés. En effet, sans la clé de cryptage privée générée par le ransomware, il est impossible d’effectuer le décryptage.
  • Vérifier et s’assurer que toutes les machines et serveurs ont un anti-virus à jour.
  • Appliquer régulièrement les mises à jours de sécurité Windows et Office (surtout Outlook).
  • Configurer Windows pour toujours afficher les extensions. Cela permet de plus facilement identifier des pièces jointes suspectes (exécutables, zip, fichiers Word et Excel).
  • Éviter, au maximum, de donner les droits d’administration de la machine locale aux comptes utilisateurs.
Que peut-on faire en cas d'infection ?
  • Éteindre immédiatement la ou les machines soupçonnées d’infection et les déconnecter du réseau. En cas de doute sur la source d’infection, éteindre toutes les machines.
  • Ouvrir à partir d’un serveur ou d’une machine non infectée les fichiers qui ne peuvent plus être lus et vérifier l’appartenance de ceux-ci. Cela donnera le nom d’utilisateur source de l’infection.
  • Garder éteinte(s) la ou les machine(s) utilisée(s) par le(s) utilisateur(s) infectés.
                  
Sources

[Preview] Windows 10 build 10074

Une nouvelle « build » est désormais disponible sur le canal « Lent » ou au format ISO sur le site du programme Windows Insider. Elle inclut de nombreuses nouveautés, tant au niveau applicatif (Store, Photos, Vidéos, Xbox) que cosmétique. Regardons ensemble de plus près !


Le menu Démarrer a été légèrement revu avec l’apparition notamment d’une option en bas à gauche pour arrêter ou redémarrer l’ordinateur. Sur l’image ci-dessus, les effets Aero Glass ne sont pas actifs. Microsoft a en effet décidé de proposer la transparence classique pour 50% des utilisateurs et les effets Aero Glass comme sur Windows 7 pour l’autre moitié. Si ceux-ci ne sont pas disponibles on peut tout de même effectuer une petite bidouille dans le registre.
  • Ouvrez l’éditeur de registre ("regedit").
  • Naviguer jusqu’à la clé : HKEY_CURRENT_USER\SOFTWARE\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Themes\Personalize.
  • Editer la valeur de "EnableBlurBehind" à 1 au lieu de 0.
  • Redémarrez la machine virtuelle (ou tuez le processus « explorer.exe » et relancez-le) ensuite ouvrez le menu démarrer pour constater le changement (voir image ci-dessous).

Attention : avec la version actuelle de Virtual Box, après avoir installé les « Additions Invité », impossible pour moi d’afficher le menu démarrer en plein écran (idem en mode tablette). De plus certaines applications s’affichent sur fond blanc (Xbox, Photos). Pour résoudre ce problème désinstallez simplement les « Additions Invité ». Vous ne profiterez cependant plus des améliorations qu’elles apportent.

Mise à jour du 15/5 : le 5 mai Microsoft a déployé une mise à jour pour Windows 10 afin de corriger un problème d'affichage en plein écran pour de nombreuses applications ainsi que le menu démarrer. Cette mise à jour corrige va également résoudre le souci de crash lors du lancement de Microsoft Edge (source : GroovyPost).


Les paramètres d’affichage sont déportés dans le nouveau panneau de configuration (Paramètres). Cela peut ne pas plaire à tout le monde, mais cela reste toutefois plus logique. On y retrouve diverses options pour changer l’arrière-plan et les couleurs, ou bien depuis l’onglet « Thèmes » la possibilité de modifier les icônes affichées sur le bureau. On remarquera au passage que l’icône de la corbeille a subi quelques modifications depuis les précédentes versions.

Cette mise à jour apporte également son lot d’améliorations au niveau des applications comme Photos, Xbox Video, Xbox, et Store. Le nouveau calendrier ainsi que l’application de messagerie fraichement remaniée sont également de la partie. Après une lecture du billet posté sur le blog de Microsoft on peut également constater que la firme a apporté de nombreux autres changements à cette mouture :
  • Intégration de nouveaux sons.
  • La possibilité de fermer une application depuis la fonctionnalité « Snap Assist» dans le cadre d'une utilisation multitâche.
  • Le retour sur l’écran d’accueil lorsqu’on ferme une application (mode tablette), ce qui n'était pas le cas dans les versions précédentes ; j'en avais parlé lors de mes premiers pas sous Windows 10.
  • Une prise en charge améliorée des écrans « high DPI ».
  • Cortana a été amélioré tant au niveau visuel que fonctionnel.
Attention qu'il s'agit toujours bien d'une version de test. Libre à vous de la tester mais il est recommandé de le faire dans une machine virtuelle ou sur un PC qui n'est pas en "production".

[Web] Ne dites plus Spartan mais Microsoft Edge

Lors de sa conférence "Build" annuelle Microsoft a dévoilé le nom qu'adopterait le navigateur qui remplaçerait Internet Explorer. Désormais il ne faut plus dire Spartan ou Projet Spartan, mais bien Microsoft Edge. La firme veut clairement nous faire oublier Internet Explorer en introduisant un navigateur plus respectueux des standards actuels, tout en apportant des nouveautés comme la possibilité de prise de notes directement sur un site ou bien l'intégration de l'assistant vocal Cortana pour les recherches. Il devrait être déployé sur tous les appareils qui utiliseront Windows 10, que ce soit des téléphones, des tablettes ou bien de simples PC.


N'hésitez pas à jeter un œil à la vidéo de présentation :

mardi 21 avril 2015

[Système] Avertissement de sécurité lors de l'ouverture de raccourcis de type ".lnk"

Sur Windows 7, si vous obtenez un avertissement de sécurité lorsque vous souhaitez ouvrir un logiciel grâce à son raccourci sur le bureau, il existe une commande pour résoudre ce problème. Cela peut arriver si le "niveau d'intégrité obligatoire" a été redéfini de manière incorrecte. Par défaut, le niveau "moyen" est assigné au bureau, ainsi qu'au menu démarrer. Difficile de dire ce qui a modifié ce comportement.

Pour résoudre ce problème, il faut utiliser la commande ICACLS. Pour ce faire, démarrez une invite de commande en mode administrateur (cmd.exe) et saisissez la ligne de commande suivante en prenant bien soin de modifier le dossier ciblé. 

ICACLS "C:\Users\NOM_USER\Desktop" /Setintegritylevel (OI)(CI)M

Vous devriez obtenir le résultat suivant : 
Fichier traité : C:\Users\NOM_USER\Desktop
1 fichiers correctement traités ; échec du traitement de 0 fichiers
Testez à nouveau vos raccourcis ! Si vous avez le même problème pour le menu démarrez, le dossier à indiquer dans la commande est : C:\ProgramData\Microsoft\Windows\Start Menu\Programs.

[SQL] Insertion multiple

Dans de nombreuses bases de données, il existe la possibilité d'effectuer une insertion multiple avec une seule requête SQL. La syntaxe suivante montre comment écrire la requête pour ajouter deux enregistrements.
INSERT INTO ma_table (col1, col2, ..., col n) 
VALUES
  (val1, 'val2',..., val n),
  (val4, 'val5',..., val z)
La même requête en omettant le nom des colonnes.
INSERT ALL 
  INTO ma_table (col1, col2,..., col n) 
   VALUES (val1, 'val2',..., val n)
  INTO ma_table (col1, col2,..., col n) 
   VALUES (val4, 'val5',..., val z)
Compatibilité

Disponible sur (liste non exhaustive) : 
  • MySQL.
  • DB2 (idem sur OS/400).
  • HFSQL (à partir de la version 20).
  • PostgreSQL.
  • SQL Server 2008 et supérieur.
  • (...)
Si vous utilisez la base de données Oracle, la syntaxe est différente.
 INSERT ALL 
  INTO ma_table (col1, col2,..., col n) 
   VALUES (val1, 'val2',..., val n)
  INTO ma_table (col1, col2,..., col n) 
   VALUES (val4, 'val5',..., val z)
Si vous utilisez une ancienne version de SQL Server (l'astuce suivante peut aussi être adaptée pour une base SQLite ou même Firebird).
INSERT INTO [schema.]MaTable (ID, Nom)
SELECT 200, 'Vincent'
UNION ALL
SELECT 300, 'Cyril'
UNION ALL
SELECT 400, 'Rudi'
Avec Firebird 2.0 et supérieur on peut exécuter sous forme de bloc (voir la documentation officielle). N'hésitez pas à partager la syntaxe pour effectuer la même opération dans des bases de données différentes !

lundi 20 avril 2015

[Preview] Windows 10 et Guest Additions

Pour utiliser Windows 10 en bénéficiant de l'accélération 3D et pour passer à une meilleure résolution d'écran, il faut installer ce qu'on appelle les Virtual Box Guest Additions. Il apporte le support des périphériques USB 2.0 virtuels, de Virtual Box RDP, de Direct 3D et du boot PXE pour les cartes réseau Intel. Consultez la documentation pour plus d'informations.
  • Depuis la page de téléchargements, vous devez récupérer le fichier adéquat des extensions en fonction de la version de Virtual Box installé sur votre.
  • Le fichier est de type "vbox-extpack" ; il s'ouvrira directement dans Virtual Box. Il s'agit d'une extension qui s'installera automatiquement (après confirmation).
  • Redémarrez Virtual Box après installation de l'extension.
Avant d'installer, notez que si votre PC hôte utilise une carte graphique de type Intel HD Graphics par défaut, il est possible qu'après installation des Additions Invité (nom français) sur la machine virtuelle vous obteniez uniquement les couleurs de base, sans les différents textes. Il semblerait qu'il y ait une incompatibilité à ce niveau, causant alors un problème au niveau de l'affichage. Dans mon cas, j'ai pu configurer Virtual Box pour qu'il utilise la carte Nvidia intégrée au PC portable de test.

Note : avant d'installer des pilotes de périphériques ou tout autre logiciel pouvant rendre instable la machine, il est recommandé de prendre un "snapshot" (instantané) de la machine virtuelle. Dans Virtual Box, cliquez sur l'onglet "Instantanés" puis "Prendre un instantané". Ensuite vous pouvez installer sans vous soucier des éventuels plantages car il sera possible de revenir en arrière très facilement (Chapter 1.10 - Snapshots).

Pré-requis

Pensez à activer l'accélération 2D et 3D dans les options de la machine virtuelle. D'après ce qu'on peut lire un peu partout sur le web, il est également recommandé de définir au minimum 256 Mo de mémoire vidéo. 

  • Lancez la machine virtuelle.
  • Dans le menu Périphériques de celle-ci, choisissez l'option "Insérer l'image CD des Additions Invité" (raccourci : HOST +D).
  • Ouvrez "Ce PC" ou utilisez les touches Windows+E.
  • Ouvrez le lecteur D:\ et lancez VBoxWindowsAdditions.exe.
  • Suivez les étapes d'installation puis redémarrez.
Après le redémarrage, effectuez un clic droit sur le bureau et choisissez "Résolution d'écran". Normalement vous devriez pouvoir augmenter celle-ci. 

Dépannage

"Erreur 1006 : PnP Installation Failed"

Vous pouvez obtenir cette erreur si vous aviez déjà installé les additions mais que l'installation ne s'est pas terminée correctement, ou si vous avez déjà installé manuellement certains périphériques. 

Dans ce cas, vous pouvez essayer d'exécuter la commande "VBoxWindowsAdditions.exe /uninstall" pour désinstaller les additions invité. Redémarrez la machine virtuelle puis tentez une nouvelle fois l'installation. Si cela ne fonctionne pas, installez manuellement les périphériques mentionnés dans le journal d'installation, ensuite exécutez l'installateur jusqu'à ce qu'il aille au bout.

"J'ai un écran noir/bleu avec des couleurs, pas de texte"

Cela peut arriver si le périphérique graphique hôte n'est pas correctement supporté - c'est le cas de certaines cartes Intel. En forçant Virtual Box à utiliser le périphérique Nvidia Quadro intégré à ma machine, j'ai réussi à obtenir un affichage normal. Si vous possédez une carte AMD ou Nvidia, vous devez effectuer ce paramétrage respectivement dans Catalyst Control Center ou dans le panneau de commande.

"Ma machine virtuelle est plantée"

Si vous avez effectué un instantané, vous pouvez restaurer celui-ci depuis l'onglet de Virtual Box. Les instantanés sont comme des "photos" de l'état de la machine virtuelle à un moment précis. En restaurant, on annule en fait les modifications qui viennent d'être apportées ! Plus d'informations dans la documentation officielle.

mardi 7 avril 2015

[Preview] Applications Windows 10 et Recherche

Dans Windows 10, Microsoft continue d'améliorer le concept des applications "Metro". Il faut savoir que désormais l'utilisateur pourra basculer en mode tablette ou bien en mode "desktop" soit de manière automatique (par exemple lors du branchement d'un périphérique de saisie sur une tablette), soit de manière manuelle notamment via le raccourci du centre de notifications. Ce qui change c'est que dans le mode tablette, chaque application sera affichée en plein écran. Dans le mode classique, l'utilisateur aura la liberté de les redimensionner et même s'il s'agit d'applications comme le Store, Photos, Xbox ou encore Météo. Jusqu'ici il était uniquement possible de les afficher dans la barre de tâches et de les réduire à l'aide des icônes de contrôle qui apparaissaient en survolant le haut de l'écran avec la souris.


L'application Photos est toujours présente mais affiche un tout nouveau look. Sur le côté gauche on voit désormais apparaitre une barre latérale pour naviguer entre différentes vues. Par défaut, l'utilisateur affichera sa collection mais il aura la possibilité de gérer ses images par albums. Malheureusement cette fonctionnalité n'est pas encore disponible. Enfin l'application gère les fichiers RAW et peut être pilotée au clavier.


Malgré le fait que l'application Store soit en version bêta (un peu comme tout le système en fin de compte), elle a plutôt fière allure. Les onglets principaux permettent de basculer entre l'accueil, les applications, les jeux et les films. Les icônes sur la droite, à côté du champ de recherche, permettent d'afficher la file d'attente des téléchargements, les paramètres ou le profil de l'utilisateur. Enfin, la présentation des éléments est bien plus attrayante qu'auparavant.


Lorsque vous choisissez l'option Paramètres depuis le nouveau menu Démarrer, vous tombez sur cette nouvelle fenêtre qui présente une toute nouvelle organisation. La barre latérale n'apparait plus lorsqu'on se trouve sur la page principale. Parmi les catégories on retrouve notamment la gestion du réseau et des périphériques, la gestion des comptes, de l'heure, de la langue, etc. Notez que les mises à jour doivent absolument être effectuées depuis cet endroit car il n'existe plus d'icône "Windows Update" dans le panneau de configuration classique.


Le Panneau de configuration est toujours accessible : appuyez simultanément sur la touche Windows du clavier + "X" pour ouvrir le menu "Super utilisateur" puis choisissez "Panneau de configuration". On retrouve les nombreuses catégories que l'on connait très bien à présent : affichage, centre réseau et partage, clavier, comptes d'utilisateur, langue, options d'alimentation, et encore bien d'autres.


La recherche change elle aussi : plus question d'afficher en plein écran les résultats ou sous forme d'une barre latérale ancrée à droite. L'icône de recherche se trouvant dans le coin inférieur gauche, les résultats s'affichent sous forme de liste moins imposante. En premier on retrouve donc ce qui correspond le mieux à notre saisie, suivi des suggestions au niveau des paramètres ou du web. On peut cliquer sur l'option "Rechercher dans mes documents personnels" afin d'analyser les fichiers de l'utilisateur.

Microsoft Cortana est également de la partie mais n'est pas disponible lorsqu'on choisit la région "Belgique". Il faut alors sélectionner "France" si on veut s'amuser à lui poser des questions. Il faudra encore patienter avant que l'assistant vocal n'arrive chez nous.

Les raccourcis ne changent pas ; Windows+Q et Windows+F permettent toujours d'activer le champ de recherche et de positionner le curseur dans celui-ci. Le deuxième cependant a un fonctionnement différent ; il ouvre l'écran d'accueil / menu démarrer (selon le mode actif) et donne le focus au champ de saisie. Sauf si je dis une bêtise, il semblerait que les deux combinaisons entrainent le même résultat ; plus question de rechercher directement dans les fichiers de l'utilisateur lorsqu'on utilise la seconde.


Nouveauté de la build 10049 : Projet Spartan ! Il s'agit du tout nouveau navigateur internet de Microsoft, qui sera défini par défaut. Internet Explorer 11 est conservé mais ne servira uniquement que pour la compatibilité et donc pour les développeurs qui voudraient rendre leurs sites accessibles avec d'anciennes versions. Celui-ci propose un tout nouveau moteur et devrait être, selon la firme, plus intuitif et bien plus léger. Dans la version finale l'utilisateur sera par exemple capable de prendre des notes à la volée à l'aide d'un stylet et ce directement sur les pages. Nous verrons plus tard ce qu'il propose comme fonctionnalités jusqu'à présent car il n'est encore qu'en bêta lui aussi.


Enfin petite déception lors de ce second essai : lorsqu'on bascule en mode tablette, on constate que l'explorateur de fichiers est également utilisé pour parcourir les fichiers. Étonnant puisque Microsoft avait introduit une applications Fichiers sous Windows 8/8.1. Pourquoi celle-ci n'est-elle donc pas reprise ? Soit elle est toujours en développement, soit il n'y en aura tout simplement aucune. Il ne reste plus qu'à voir si le tactile permet d'utiliser correctement l'explorateur actuel...

Et après ?

Il reste beaucoup de choses à voir dans le nouveau système de Microsoft mais cela semble plutôt prometteur. Quelques défauts de conception sont encore présents mais rien n'est parfait, pas vrai ? On peut retirer du positif dans cette histoire ; la firme est à l'écoute de ses utilisateurs et les retours sont pris en compte. On a donc une communauté très active autour de Windows 10 et cela a clairement permis d'aller de l'avant et d'oublier les "erreurs" commises sur les versions 8 et 8.1.

On apprend par ailleurs qu'une build 10051 a fuité. D'après les différentes sources d'information (Clubic, Generation-NT, Begeek) celle-ci laisserait apparaitre quelques nouveautés au niveau des applications Courrier et Calendrier. L'ergonomie de la première a été revue ; apparition du menu "hamburger" (avec les trois traits), des nouveaux gestes tactiles, ainsi que des onglets pour la mise en forme. Quant à l'application Calendrier, elle arbore un look similaire et gère les calendriers Google. Est-ce que Microsoft en dévoilera plus lors de la prochaine conférence qui a lieu le 29 avril ? A suivre.

samedi 4 avril 2015

[Preview] Premiers pas sous Windows 10

J'ai enfin décidé de partir à la découverte de la Technical Preview de Windows 10. Je me suis donc inscrit au programme Windows Insider et je me suis empressé de télécharger le dernier fichier ISO en date, à savoir celui de la build 10041 (x86). Pour l'installer et l'exécuter, j'ai choisi d'utiliser Oracle Virtual Box qui est une solution gratuite et légère pour créer des machines virtuelles. Installez le logiciel et téléchargez également le pack d'extensions pour l'activation de l'amorçage PXE, de Direct 3D et le support de l'USB 2.0 EHCI. Nous l'installerons plus tard sur le système invité car cela peut parfois poser quelques problèmes.

Avant toute chose, vous devez vous rendre dans le BIOS de votre ordinateur et activer la technologie de virtualisation (AMD-V ou Intel VT-x), sinon lors du lancement du processus d'installation vous obtiendrez une superbe erreur totalement incompréhensible.

Création d'une VM

Vous allez voir, c'est très facile à réaliser ! Créez une machine dans Virtual Box en cliquant sur le bouton "Nouvelle". Suivez les étapes à l'écran et définissez les paramètres lors du passage en revue des différentes étapes. Vous pouvez vous inspirer des valeurs suivantes :
  • Nom : à votre guise.
  • Cible : Windows 10 32 bits.
  • Mémoire vive : indiquez la quantité de mémoire à utiliser par le système invité. Attention de ne pas définir cette valeur trop haut par rapport aux ressources disponibles sur votre machine.
  • Créer un disque dur virtuel.
  • Type VDI de taille fixe.
  • 50 Go suffiront pour l'espace.
Lorsque le disque est créé, vous pouvez définir d'autres paramètres. Sélectionnez la machine virtuelle fraichement créée, ensuite cliquez sur le bouton "Configuration". Voici les paramètres utilisés pour les différents tests repris dans cet article : 
  •  Onglet "Système" 
    • Ordre d'amorçage : désactiver "Disquette".
    • Accélération : VT-x, pagination imbriquée, PAE/NX.
    • Carte mère : activation EFI, Chipset PIIX3.
    • Processeur : à configurer en fonction du nombre de cœurs présents sur votre machine. Dans mon cas j'ai mis 2, même si je dispose de plus de ressources sur ma machine de test.
  • Onglet "Affichage"
    • Vidéo : mémoire à 256 Mo (minimum recommandé = 128).
    • Nombre d'écrans : 1.
    • Accélération : 2D + 3D.
    • Bureau/Capture : désactivés.
Cliquez sur OK pour valider les modifications. Le résumé s'affiche alors dans la partie droite de la fenêtre principale de Virtual Box. Si vous démarrez la machine virtuelle maintenant, vous n'obtiendrez rien de très convaincant. Nous allons voir ce qu'il faut faire à partir de maintenant...

Monter l'ISO pour l'installation

La prochaine étape consiste à démarrer sur l'image de Windows 10 que vous venez de télécharger sur Windows Insider. Placez cette image dans le dossier de votre choix afin de la retrouver aisément. Dans Virtual Box, positionnez-vous sur la machine virtuelle puis cliquez sur "Configuration". Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "Stockage" puis sur la ligne [vide] sous la mention "Contrôleur IDE". A droite, cliquez sur la petite icône pour ouvrir un menu déroulant qui vous permet de choisir un fichier ISO à monter. Sélectionnez l'image, ensuite démarrez la machine virtuelle.

Lors du démarrage, vous devriez voir apparaitre la mention "Press a key to boot on CD or DVD...". Si ce n'est pas le cas, vérifiez l'ordre d'amorçage dans l'onglet "Système" et assurez-vous de bien avoir sélectionné l'image dans l'onglet "Stockage" pour le contrôleur IDE. Si c'est le cas vous devriez voir également dans le résumé le nom du fichier choisi.

Lancer l'installation de Windows 10

Windows charge les fichiers puis affiche le sélecteur de langues. Jusqu'à présent aucun changement par rapport à l'installation de la version 8 du système d'exploitation. Sélectionnez la langue "Français" et "Belgique" pour le pays, puis cliquez sur "Suivant".


Cliquez sur le bouton "Installer maintenant". Les choses sérieuses peuvent enfin commencer ! L'écran suivant vous propose soit de mettre à niveau, soit d'installer de manière personnalisée. C'est cette deuxième option que l'on choisit, car elle nous permet de choisir le disque sur lequel installer. Dans notre cas, il n'y a aucune partition allouée. Cliquez immédiatement sur "Suivant". 


L'installation commence ; la copie des fichiers peut prendre un certain temps. Une fois terminée, vous serez invités à redémarrer la machine. Toujours aucune différence par rapport à l'installation de Windows 8. C'est toujours aussi simple et intuitif.


La machine virtuelle redémarre alors ; le processus d'installation termine donc d'initialiser les différents pilotes. Ensuite, il est nécessaire d'effectuer la configuration de base. Sur le premier écran, nous choisissons la méthode dite "rapide". Nous utilisons donc les paramètres par défaut pour les couleurs, ainsi que pour les options de mise à jour, d'ergonomie, etc.

Création d'un compte, affichage du bureau

Ensuite, il faudra créer votre compte. Si vous n'avez pas branché de câble réseau, l'installateur devrait vous proposer de générer un compte local. Cependant, si vous êtes connectés à internet, Windows vous proposera d'utiliser votre compte Microsoft. Ce n'est pas obligatoire : cliquez sur "Connexion" à droite puis "Connecter mon compte ultérieurement".


Saisissez les informations relatives au compte - nom d'utilisateur, mot de passe, et indication. Confirmez la création / connexion ; comme sur Windows 8, il faut un certain temps avant que le bureau soit prêt. Le système d'exploitation configure les applications du Store et différents points avant que vous ne puissiez utiliser l'ordinateur. Après quelques secondes - voire minutes - on voit apparaitre le fameux nouveau bureau !


Nous pouvons constater un tout nouveau look pour les icônes, type "flat design". Cela peut paraitre bizarre à première vue mais on s'y habitue assez rapidement. On retrouve également une barre de recherche dans la barre de tâches, à côté du bouton du menu démarrer. A droite de celle-ci, un tout nouveau bouton fait son apparition : il permet d'accéder aux tâches ouvertes mais aussi de créer d'autres bureaux. Longtemps absente du système, cette fonctionnalité ravira les utilisateurs qui passaient par des solutions tierces pour générer des bureaux virtuels.


Windows propose désormais un centre de notifications qui s'affiche sous forme de barre latérale.Il regroupe de nombreux raccourcis sous forme de tuile afin de gérer l'activation/désactivation du mode avion, du Wi-Fi ou bien du mode tablette. Il affiche aussi toutes les notifications émises par les logiciels, comme on peut le constater dans la capture d'écran ci-dessus. L'utilisateur peut alors interagir avec celles-ci ; on peut cliquer pour accéder à l'application en question, ou effacer un élément (ou tous) de la liste.


S'il y a bien une chose que les utilisateurs attendaient, c'est le retour du menu Démarrer. Absent de Windows 8 et 8.1, il refait surface en proposant un sacré lifting. A gauche, on retrouve la liste des applications fréquemment utilisées, ainsi qu'un raccourci vers l'explorateur de fichiers, les documents ou bien les paramètres du PC. Dans le coin inférieur gauche, on peut afficher la liste de toutes les applications installées. Enfin sur la droite, on retrouve le système de tuiles qui avait été introduit avec l'écran d'accueil, un bouton d'extinction/redémarrage, et un basculer en plein écran.

Et après ?

J'ai voulu commencer plutôt doucement car malgré tout, le système semble plutôt instable dans certaines conditions ; j'ai, après quelques essais infructueux, su passer à la build 10049 qui inclut le projet Spartan, nouveau navigateur web de Microsoft, censé remplacer Internet Explorer 11 à terme. Bien sûr toutes ces expériences ne sauraient être reprises dans un seul et unique article. C'est pourquoi je compte écrire davantage de billets pour expliquer les nouveautés phare du nouveau système d'exploitation Windows 10. Revenez dans quelques jours pour d'autres nouveautés !