Recherche sur le blog

mercredi 23 décembre 2015

[Web] Facebook écarte Flash pour les vidéos

Le plugin Flash, très critiqué par de nombreux utilisateurs et développeurs, ne sera plus utilisé sur la plateforme Facebook pour lire des vidéos hébergées sur le site. Le lecteur, qui est sollicité dans de nombreux cas (dans le flux d'actualités, dans le journal, etc) se base désormais sur le HTML5. Bien sûr cela s'appliquera aux navigateurs qui supportent la technologie en question. C'est le cas de toutes les versions récentes de Firefox, Internet Explorer, Edge, Opéra, etc.


Un bon point pour le réseau social puisque cela permet notamment aux pages de se charger plus rapidement qu'avant. C'est aussi l'occasion pour la firme de tirer profit des outils d'accessibilité fournis par HTML5 pour, à terme, aider les utilisateurs souffrant de déficience visuelle.

Sources

Les Numériques.

lundi 14 décembre 2015

[SQL] Concaténer en une seule chaine par ligne

Il existe, en MySQL, une fonction qui s'appelle GROUP_CONCAT et qui permet de concaténer - d'agréger - plusieurs éléments récupérés depuis une seule table en vue d'obtenir une seule chaine de caractères, par ligne de résultat. Cela permet, par exemple, de récupérer les informations d'un livre, avec les auteurs séparés par des ",", et ce en une seule ligne de résultat. L'exemple repris dans la documentation de MySQL permet d'afficher le nom des étudiants avec leurs résultats aux différents tests.
SELECT student_name, GROUP_CONCAT(test_score)
FROM student
GROUP BY student_name;
Avec DB2 c'est plus délicat et selon la version de la base de données, il faudra utiliser une fonction différente. Par exemple, dans les versions 9.2 et supérieures (corrigez-moi si je fais erreur), il existe la fonction LISTAGG qui reçoit en paramètre le champ pour lequel on veut concaténer les valeurs, et le séparateur.

La même fonction - LISTAGG - existe dans le SGBD Oracle, à partir de la version 11g. En ce qui concerne les versions inférieures on peut se dépanner avec une procédure stockée.

Sur AS/400, il a fallu trouver une alternative. Il faut donc utiliser des fonctions XML pour arriver à un résultat similaire, et si on le souhaite, utiliser la fonction REPLACE directement dans la requête pour modifier la chaîne résultante. C'est un peu plus lourd pour la lisibilité globale de la requête.
SELECT pc.ean, pc.libelle,
 (SELECT
  XMLSERIALIZE(
   XMLAGG(
    XMLELEMENT(NAME x, trim(auteur_nom))
   ) AS VARCHAR(1024) CCSID 500
  )
  FROM auteurs 
  JOIN art_auteurs on pc.ean = art_auteurs.ean 
  AND art_auteurs.idaut = auteurs.idaut)
   AS liste_auteurs
FROM articles AS pc 
On utilise 3 fonctions au total :
  • XMLSERIALIZE : va retourner une expression XML sérialisée, dans le type donné. Le paramètre correspond à l'expression XML. Lors des différents essais l'erreur SQL0332 s'est produite. Il faut faire attention à l'encodage par rapport au client, d'où l'utilisation de la clause CCSID dans l'exemple. Plus d'informations dans la documentation IBM.
  • XMLAGG : retourne une séquence XML avec un objet pour chaque valeur non-nulle contenue dans un ensemble de valeurs XML Le paramètre, dans l'exemple, est donc l'ensemble d'éléments "nom d'auteur". En savoir plus.
  • XMLELEMENT : renvoie un champ sous forme d'élément XML. Dans l'exemple, le nom de l'auteur sera transformé en NOM. Le premier paramètre correspond au nom de l'attribut, le second au champ à transformer. En savoir plus
Il suffit ensuite, soit dans votre programme soit directement dans la requête, de modifier la chaine pour y mettre des "," ou tout autre caractère de votre choix. Bon développement !

[Mémo] Réparer les fichiers système corrompus

Sur Windows il peut arriver que vous vous retrouviez avec des fichiers système corrompus (par exemple après une infection), et cela peut rendre votre système instable ou entrainer des comportements étranges. Microsoft a eu la bonne idée d'intégrer au système un utilitaire qui s'appelle SFC. Sous XP il est nécessaire d'insérer le CD d'installation afin de réparer les éventuelles erreurs. Sous Windows 8 et supérieur, le fonctionnement est un peu différent. 

Analyser et réparer les fichiers système

La première commande appelle donc l'utilitaire SFC. On lui donne le paramètre "scannow". Ce paramètre va indiquer à l'outil d'analyser immédiatement tous les fichiers système protégés et de remplacer les versions incorrectes par les versions appropriées. 
sfc /scannow
L'opération peut prendre un certain temps. Si vous possédez un SSD cela varie entre 5 et 10 minutes. Sur un disque dur il faut compter facilement 15 voire 20 minutes, notamment en fonction de ce qui est à remplacer ou non.

En cas d'erreur d'exécution de la commande, réessayez en mode sans échec. Si vous ne savez pas comment faire, les liens suivants peuvent vous aider. Récupération et mode minimal sous Windows 8 et 8.1, démarrage en mode sans échec (Windows XP et Vista).

Analyser et réparer le magasin de composants

Dans certains cas, l'utilitaire SFC peut ne pas réussir pas à remplacer un ou plusieurs fichiers. Cela peut provenir d'une erreur dans le magasin de composants Windows. Sous Windows 7, Server 2008 et Vista, il existe l'utilitaire CheckSUR (KB947821) afin de le réparer. Sous Windows 8 et Windows Server 2012, le fonctionnement est différent et il n'est pas nécessaire de télécharger d'outils supplémentaires. En effet, Microsoft a introduit la fonctionnalité "Inbox Corruption Repair". En temps normal il y a un processus qui, de manière invisible, va vérifier l'état des fichiers système lors d'une installation de mise à jour et remplacer les fichiers corrompus en ré-téléchargeant les versions adéquates depuis Windows Update. Pour le faire manuellement on utilise l'utilitaire DISM "Deployment Imaging and Servicing Management".

Pour exécuter les commandes suivantes, vous devez ouvrir une invite de commandes avec les privilèges administrateur.
Dism /Online /Cleanup-Image /CheckHealth
Cette commande va vous retourner le dernier état qui a été attribué à l'image. Cela signifie que même si l'image a été marquée comme étant en bon état, elle pourrait tout à coup être corrompue. Aucun fichier journal (log) n'est généré lors de l'appel à la commande.
Dism /Online /Cleanup-Image /ScanHealth
La commande ci-dessus va scanner le magasin de composants afin de voir s'il y a des éléments corrompus ou non. Cette opération prend un peu plus de temps. Pour chaque élément corrompu, un enregistrement est affiché au fichier journal (log). Cette opération peut prendre de 5 à 10 minutes et peut sembler bloquée aux alentours de 20%. Il faut juste laisser aller et prendre un café en attendant.
Dism /Online /Cleanup-Image /RestoreHealth
Si corruption il y a, le paramètre "RestoreHealth" va permettre de lancer une réparation automatique. Ce processus est bien plus long (il faut compter entre 15 et 20 minutes). Comme pour la commande précédente, le processus peut sembler bloqué aux alentours de 20%. Il ne faut pas s'inquiéter, il faut juste patienter et manger un bout.

Si vous ne possédez pas d'accès à internet pour permettre de récupérer les fichiers de remplacement, vous pouvez spécifier le paramètre "Source:wim" dans la commande précédente. La valeur "INSTALL_PATH" doit être remplacée par le chemin complet vers le fichier "install.wim" qui contient les fichiers de remplacement. Sachez que ce fichier est présent sur le DVD original de Windows 8.1, dans le dossier "Sources".
Dism /Online /Cleanup-Image /RestoreHealth 
 /Source:wim:INSTALL_PATH:1
Une fois le magasin de composants réparé, lancez à nouveau l'utilitaire SFC et observez le résultat.
  
Sources

Eight Forums
Malekal

[Cloud] Conserver les 15 Go gratuits sur OneDrive

Il y a quelques mois, Microsoft avait annoncé de nombreux changements concernant sa plateforme de stockage en ligne. Aujourd'hui suite aux nombreuses plaintes des utilisateurs, la firme s'excuse et revient partiellement sur la baisse de capacité des comptes existants. En effet, ceux qui disposent de 15 ou 30 Go gratuits sur leur compte peuvent faire en sorte de les conserver en seulement 2-3 clics, et ce avant fin janvier. Il suffit de se rendre sur la page dédiée, de cliquer sur "Keep your free storage" de se connecter à son compte, puis de confirmer l'accès aux informations du profil. Une confirmation s'affiche alors à l'écran indiquant que la modification de quota n'affectera pas votre cloud OneDrive. C'est déjà ça...


Bien sûr tous les changements prévus par Microsoft sont toujours d'actualité. Pour tous ceux qui n'auront pas réalisé cette démarche, ou pour tous les nouveaux comptes créés début février 2016, l'espace de stockage sera bel et bien réduit à 5 Go. La grille tarifaire est conservée elle aussi et les offres 100 et 200 Go disparaissent de celle-ci.

Sources

dimanche 6 décembre 2015

[Windows] Echec d'installation de la KB3122947

Cette mise à jour vise à résoudre des problèmes de paramètres non mémorisés. Visiblement, beaucoup d'utilisateurs se retrouvent face à un code d'erreur 80070643 lors de la tentative d'installation de la KB3122947. Rien ne sert de cliquer sur le bouton "Réessayer" car le résultat est identique à chaque fois. Voici cependant la procédure à appliquer pour installer cette mise à jour manuellement.


Si vous ouvrez l'explorateur Windows dans le dossier "C:\Windows\SoftwareDistribution\Download", vous devriez voir un dossier avec un nom assez long. Si vous êtes sur une version 64 bits du système, le sous-répertoire que vous devriez retrouver s'appelle "c4a1b8896ce9fbfea96c1ee6890d52a5", sinon si vous êtes sur une version 32 bits, alors vous devriez retrouver plutôt le nom "b0a5da1b24245bc4237166e09bae92da".

Ouvrez donc une invite de commandes en mode administrateur. Pour ce faire, effectuez un clic droit sur le menu démarrer (ou utilisez la combinaison de touches Windows+X) et choisissez l'option "Invite de commandes (admin)". Si l'UAC vous demande si le programme que vous tentez d'ouvrir peut apporter des modifications, répondez simplement par "Oui".


Saisissez la bonne commande en fonction de votre version de Windows 10.

32 bits (x86)
dism /online /add-package /packagepath:C:\Windows\SoftwareDistribution\Download\b0a5da1b24245bc4237166e09bae92da\windows10.0-kb3122947-x86.cab
64 bits (x64)
dism /online /add-package /packagepath:C:\Windows\SoftwareDistribution\Download\c4a1b8896ce9fbfea96c1ee6890d52a5\windows10.0-kb3122947-x64.cab
Après un moment vous devriez voir apparaitre une barre de progression. Quelques secondes suffisent pour qu'elle atteigne 100%. Redémarrez ensuite l'ordinateur, et effectuez une nouvelle recherche de mises à jour. Normalement, la KB3122947 aura disparu !

vendredi 4 décembre 2015

[Divers] Star Wars s'invite sur les sites Google

La saga Star Wars ne cesse de faire parler d'elle. En voici encore la preuve. Rendez-vous sur la page google.com/starwars afin de rejoindre le côté de votre choix ! Choisissez entre le côté obscur, et le côté lumineux. Mais concrètement à quoi cela sert-il ?


Cela va activer des effets à la Star Wars que vous retrouverez sur de nombreuses pages. Par exemple, sur Youtube, lors du chargement d'une page, vous verrez apparaitre en haut de la page une barre avec un halo. La couleur varie bien sûr en fonction du côté choisi. 


Si vous modifiez le volume d'une vidéo, là aussi vous pourrez non seulement voir l'effet "sabre laser" mais entendre le son de ce dernier !


Autre petit exemple mais sur Gmail cette fois. Pendant le chargement de votre boite de réception, Google affiche en général une barre de progression classique. Ici vous verrez apparaitre un sabre laser qui se remplit avec la couleur de votre côté. Rouge pour le côté obscur, bleu pour le côté lumineux. Sans parler du fond d'écran toujours en lien avec la saga.


Google va plus loin en proposant une extension pour Chrome pour vivre une nouvelle expérience lors de l'ouverture de nouveaux onglets. Vous l'aurez compris, dans la vie de tous les jours, cela n'est pas très utile, mais cela devrait plaire aux fans du film. Allez, vivement le 7 !

[Jeux vidéo] Supprimer un jeu sur Steam

Et le supprimer définitivement qui plus est... C'est la nouvelle fonctionnalité introduite sur la plateforme de Valve. Vous possédez des jeux que vous n'aimez pas ou auxquels vous n'avez jamais joué ? Vous allez peut-être avoir envie de faire un peu le ménage dans votre liste. La marche à suivre est plutôt simple : rendez-vous dans le menu d'aide de Steam, cherchez le jeu que vous souhaitez enlever définitivement et puis sélectionnez l'option "Je veux supprimer ce jeu de mon compte de façon permanente". Gardez bien à l'esprit que c'est une opération irréversible et qu'une fois que vous aurez cliqué sur "oui, je veux supprimer ce jeu", il disparaitra de la liste à jamais !  Comme si vous ne l'aviez jamais possédé...


Même si cette idée peut paraitre intéressante au premier abord, cela peut rendre dubitatif un grand nombre d'entre nous. En effet, que se passera-t-il si un utilisateur mal intentionné arrive à prendre possession de votre compte dans le but de supprimer un ou plusieurs jeux ? Bien sûr c'est un scénario que l'on ne souhaite pas envisager, mais il pourrait y avoir des abus... Cela dit la sécurité a été améliorée ces derniers temps sur la plateforme. Vous pouvez notamment saisir votre numéro de téléphone pour récupérer votre compte en cas de problème.

Dans le futur il serait intéressant de voir débarquer une politique de remboursement qui ne se limite pas qu'aux achats récents. Et vous, quel est votre avis ?

Sources

Overclock3D

mardi 1 décembre 2015

[WD21] La pré-version en téléchargement

Vous pouvez dès à présent télécharger la pré-version de l'AGL Windev, développé par PC SOFT. Il s'agit de la version 21 01F210039d. Si vous possédez déjà vos licences pour exécuter l'environnement, alors vous allez pouvoir découvrir les nombreuses nouveautés présentées au TDF et dans le magazine. Attention, il ne s'agit pas de la version finale. Certaines fonctionnalités ne sont peut-être pas encore actives et d'autres peuvent tout simplement être instables. Ne migrez donc pas vos applications existantes dans cette version. 


Qu'y-a-t-il de nouveau ?
  • Télémétrie : permettez aux applications de collecter et envoyer des données à un serveur pour faciliter le développement. A tout moment vous pourrez savoir quelles sont les fenêtres les plus / moins utilisées, obtenir le détail des erreurs qui se sont produites sur les différents postes, etc.
  • Champ note : si vous utilisiez déjà les notes intégrées à Windows, vous devriez vous habituer à celles de Windev. Rédigez des notes directement depuis les applications. Celles-ci peuvent alors être déplacées et sont également mémorisées et restaurées à chaque lancement du logiciel. Elles sont bien sûr programmables.
  • Amélioration des éditeurs : interface épurée, mémorisation de l'état de l'explorateur de projets, support des hautes résolutions (4K), affichage des raccourcis dans les menus contextuels, recherche avancée en langage (presque) naturel, fenêtre des 7 onglets non modale lors de l'édition d'états, et encore bien d'autres petites nouveautés ici et là.
  • Modification de l'interface utilisateur... par l'utilisateur : cette fonctionnalité permettra aux utilisateurs de modifier la position et la taille des champs à leur guise et ce sans modifier l'agencement initial. Les informations sont mémorisées et l'utilisateur retrouvera sa configuration au prochain lancement de l'application. Et bien sûr, il sera possible à tout moment de revenir à l'interface initialement prévue par le développeur. 
  • Modification des fenêtres pendant le débogage : en plein développement et donc en pleine opération "go", vous pourrez modifier l'agencement de vos champs et répercuter cela dans l'éditeur de fenêtres de Windev. 
  • Compression de chaines "gzip".
  • Nouveaux formats d'archivage TAR et GZ.
  • Accès natif à la base de données Hadoop
  • Authentification Facebook à partir de vos applications mobile. 
  • Nouvelles fonctionnalités pour les développements mobile : effet de parallaxe sur les images lors du défilement, développement pour les terminaux tels que les iWatch ou iPhone 6S, support des protocoles FTP/FTPS, support de 3D Touch pour les périphériques Apple compatibles, support de l'écriture sur les cartes SD à partir d'Android, etc.
  • HFSQL : nouvelles fonctions, notamment pour les dates et les heures, ou la conversion, nouveaux types, récupération de l'utilisateur courant (CURRENT_USER), "explain" visuel dans le centre de contrôle du serveur, etc.
  • Responsive Web Design : si vous utilisez Webdev, la conception de vos sites "responsive" sera plus facile. L'agencement d'une page pourra être défini en fonction d'une ou plusieurs résolutions / plateformes afin de faire bénéficier aux internautes d'une expérience de navigation optimale. 
  • Universal Windows 10 Apps : développez des applications dites  responsive pour un déploiement sur plusieurs types de périphériques Windows 10 (mobile, desktop, etc). Plus d'informations : "A first look at the Windows 10 Universal app platform".
  
  
Vous vous doutez que cette liste est loin d'être complète. Vous pouvez consulter la brochure disponible sur le site de PC SOFT pour obtenir plus d'informations ou tout simplement télécharger cette nouvelle version. Bon développement à tous.